Print Download PDF Embed

News Release

Le World Economic Forum présente la liste des Young Global Leaders 2011 (Afrique)

Yann Zopf, Directeur associé, tél.: +41 (0)79 329 3500 –Email:  yann.zopf45513724c87bf4dbb@75749234dweforum.org 

     

  • 190 jeunes leaders issus de 65 pays sont récompensés pour leur excellence en matière de leadership, leurs réalisations professionnelles et leur engagement envers la société.
  • Parmi les Young Global Leaders sélectionnés, 14 sont originaires d’Afrique subsaharienne.
  • La sélection des Young Global Leaders s'opère dans les secteurs les plus variés : le monde des affaires, le secteur public, les universités, les médias, les organisations à but non lucratif, le monde des arts et de la culture et ce, dans toutes les régions du monde.
  • Les Young Global Leaders mettent en place des initiatives traitant de problèmes d'intérêt public bien précis dans le but de façonner un monde meilleur.

 

Genève (Suisse) – Le World Economic Forum a dévoilé la liste des Young Global Leaders (YGL) pour l'année 2011. Chaque année, le Forum désigne jusqu'à 200 jeunes dirigeants d'excellence à travers le monde pour leurs réalisations professionnelles, leur engagement envers la société et leur capacité à participer à la construction du monde de demain.

En 2011, le Forum a sélectionné 190 Young Global Leaders provenant de 65 pays différents et de tous les secteurs de la société (monde des affaires, société civile, entrepreneurs sociaux, monde politique et secteur public, monde des arts et de la culture, secteur de l'opinion et médias). Les nouveaux élus représentent toutes les régions du monde : l'Asie de l'Est (50), l'Asie du Sud (18), l'Europe (42), le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (13), l'Afrique subsaharienne (14), l'Amérique du Nord (37) et l'Amérique latine (16). La sélection de cette année est plus proche que jamais de la parité des sexes, avec 44 % de femmes.

«Les problèmes que devra affronter la prochaine génération de leaders seront plus inquiétants et difficiles à traiter que jamais et ne pourront être résolus avec les stratégies, institutions, normes et façons d'agir d’aujourd’hui. Une réponse sensée et durable à ces défis exige l’élaboration de nouvelles idées, un engagement de la part de multiples entités ainsi que la création de nouvelles dynamiques de collaboration, afin de mettre en œuvre des solutions innovantes à l’échelle mondiale. Conscient de ce besoin, j'ai créé en 2004 le premier programme permettant aux jeunes leaders de s’impliquer dans les affaires mondiales dans le but de façonner une société plus positive, paisible et prospère. Au sein de la communauté du World Economic Forum, les Young Global Leaders représentent la voix du futur et les espoirs de la génération à venir. Je suis particulièrement fier des lauréats de cette année, car ils constituent une promotion de YGL plus diverse que jamais », souligne Klaus Schwab, fondateur et président du World Economic Forum.

Un comité de sélection, composé de leaders internationaux issus du monde des affaires, des médias et du secteur public et présidé par Sa Majesté la reine Rania Al Abdullah du Royaume hachémite de Jordanie, a désigné les Young Global Leaders parmi près de 5000 candidats.

Les Young Global Leaders 2011 reflètent la diversité des formes du leadership selon les différentes régions géographiques et les différents secteurs de la société. Parmi les nouveaux élus d'origine subsaharienne figurent notamment Funmi Iyanda (Nigérienne), blogger, journaliste et chroniqueur; Magatte Wade (Senegalaise mais basée aux Etats-Unis), fondatrice et directrice, The Tiossano Tribe; Elsie Kanza (Tanzanienne), conseillère économique du président de Tanzanie; Zibusiso Mkhwanazi (Sud-africain), Président Executif, Krazyboyz Digital; Jacqueline Musiitwa (Zambienne), associée et fondatrice, Hoja Law Group et Bethlehem Alemu (Éthiopienne), cofondatrice et Managing Director, soleRebels.

« J'ai été très honorée d'apprendre que j'avais été sélectionnée par le Forum économique mondial pour être YGL. Cela montre que le pouvoir de l’objectif principal de soleRebels est reconnu comme tel : nous voulons montrer que le développement et le commerce vont de pair et que les produits fournis à l’échelle mondiale sont clé dans la création d'une prospérité réelle et durable dans les pays en voie de développement », dit Bethlehem Alemu, de soleRebels (Éthiopie). Une autre YGL récemment élue, Elsie Kanza, conseillère financière du président de Tanzanie, décrit sa réaction lorsqu'elle est devenue YGL: « En mai dernier, les YGL ont visité et échangé leurs opinions avec des organisations et des projets sociaux basés à Dar es-Salaam. Les Directeurs stratégiques ont été impressionnés par leurs initiatives ainsi que par leur perspicacité pragmatique. Je suis remplie d’enthousiasme à l’idée de joindre cette incroyable communauté, qui a la capacité d’entreprendre de grands changements à partir de petites conversations. »

Les nouveaux membres de l'année 2011 intègreront la communauté élargie du Forum of Young Global Leaders qui compte actuellement 668 membres d'exception. Les YGL se réunissent lors d'un sommet annuel qui se tiendra cette année à Dalian, en République populaire de Chine, du 12 au 16 septembre 2011. Les Young Global Leaders s’engagent activement dans la communauté en participant à des manifestations organisées par le World Economic Forum, en organisant eux-mêmes des événements ainsi qu’en lançant et en menant un certain nombre d’initiatives innovantes et des projets à fort impact. Consulter le site www.redesignourworld.com pour la liste complète des initiatives YGL. Ces activités permettent aux YGL d'apprendre les uns des autres, et avec les autres, pour générer des idées et parvenir à une meilleure compréhension des problématiques et des tendances, mais aussi des risques et des opportunités à échelle mondiale ; elles permettent également d’élargir leur rôle de leader au sein de leurs entités, au World Economic Forum et à la communauté internationale au sens large.

« Faire partie de la communauté des Young Global Leaders a été une expérience extrêmement enrichissante pour moi. Je suis toujours reparti des réunions YGL avec de nouvelles idées et déterminé à faire la différence. Cette communauté unique est guidée par la passion, l'énergie et la volonté d'avoir un impact positif sur le monde », affirme Leslie W. Maasdorp (YGL 2007), président de la Bank of America Merrill Lynch (Afrique du Sud).

« Nous sommes très heureux d'accueillir les nouveaux Young Global Leaders au sein de notre communauté et nous les encourageons à profiter au maximum de cette opportunité. La communauté des YGL aide ses membres à faire la transition «du succès au concret», comme me l'a dit un YGL, et s'efforce de transformer un ensemble d'individus éminents en une communauté ayant un impact collectif. Les YGL se sentent responsables de maintenir des normes de leadership mondial de haut niveau dans leur vie professionnelle ainsi que personnelle, de telle façon que leur but est réellement de créer un monde meilleur, grâce à ses leaders », a expliqué David Aikman, directeur du Forum of Young Global Leaders.

 

Informations pour les journalistes (en anglais)
Vous trouverez de plus amples informations à propos du Forum des Young Global Leaders sur le site http://www.younggloballeaders.org/
Liste des YGLs sélectionnés en 2011
Liste de la  communauté YGL
Rendez-vous sur le site http://www.redesignourworld.com
Découvrez la chaîne YouTube des YGL sur le site http://www.youtube.com/yglvoices
Suivez-nous sur Twitter à l'adresse http://twitter.com/YGLvoices
Désignez un Young Global Leader potentiel sur notre site Web

--------------------------------------------------------------------------------
À propos du Forum des Young Global Leaders

Créé en 2004 par le professeur Klaus Schwab, le Forum of Young Global Leaders est une communauté unique et diverse composée d’éminents jeunes dirigeants sélectionnés à travers le monde, qui donnent de leur temps pour relever ensemble des défis internationaux et mettent pour cela leur savoir et leur énergie à ce profit. Les Young Global Leaders collaborent pour fournir, à travers des initiatives et des projets variés, des solutions innovantes aux problèmes actuels les plus urgents. Simultanément, ils visent une mobilisation de la prochaine génération de dirigeants.

--------------------------------------------------------------------------------

Organisation internationale indépendante soucieuse d’améliorer l’état du monde, le World Economic Forum invite les grands décideurs de la planète à conclure des partenariats pour mettre au point des programmes d’action sectoriels, régionaux et mondiaux. Fondation impartiale et à but non lucratif créée en 1971, le World Economic Forum, dont le siège est à Genève, en Suisse, ne défend aucun intérêt politique, partisan ni national. (www.weforum.org

 


The World Economic Forum is an international institution committed to improving the state of the world through public-private cooperation in the spirit of global citizenship. It engages with business, political, academic and other leaders of society to shape global, regional and industry agendas.

Incorporated as a not-for-profit foundation in 1971 and headquartered in Geneva, Switzerland, the Forum is independent, impartial and not tied to any interests. It cooperates closely with all leading international organizations (www.weforum.org).