Print Download PDF Embed

News Release

Les pays nordiques et les tigres asiatiques confirment leur domination des TIC d’après le classement du Global Information Technology Report

Kai Bucher, Directeur associé, Communications, tél.: +1 212 703 2377, kai.bucher@weforum.org 

Arabic I Español I Français I Deutsch I Português I 中文

  • La 10e édition du Global Information Technology Report 2010-2011, Transformations 2.0, paraît aujourd’hui. Elle est centrée sur les TIC vus comme un catalyseur du changement.
  • Les Etats-Unis conservent leur cinquième rang derrière la Suède, Singapour, la Finlande et la Suisse.
  • La Chine (36e) et l’Inde (48e) restent en tête du groupe BRIC, bien que la deuxième cède du terrain. Le Brésil, 56e, progresse de cinq places.
  • Vous pouvez visionner l’interview d’Alan Marcus, Senior Director, Information Technology and Telecommunications, World Economic Forum, Rapport intégral, points forts, résumé, profils des pays, citations, etc.: http://www.weforum.org/gitr


Visit: The Great Transformation, Explore the impact of technology on societyRead: The Global Information Technology Report 2010-2011

 

New York – La Suède et Singapour conservent la tête du classement du Global Information Technology Report 2010-2011, Transformations 2.0, publié ce jour par le World Economic Forum, confirmant la domination des pays nordiques et des économies du sud-est asiatique dans l’adoption et la mise en œuvre des percées des technologies de l’information et de la communication (TIC) en vue de stimuler la croissance et le développement. La Finlande progresse au troisième rang, tandis que la Suisse et les Etats-Unis se maintiennent à la quatrième et à la cinquième place respectivement.

The Global Information Technology Report 2010-2011

Les pays nordiques sont les champions de l’exploitation des TIC. Avec le Danemark pointant au 7e rang et la Norvège au 9e rang, tous figurent au top 10, hormis l’Islande qui se classe 16e. Emmenés par Singapour, deuxième, les Tigres asiatiques poursuivent leur ascension dans le tableau. Taïwan (6e) et la Corée du Sud (10e) gagnent toutes deux cinq rangs. Hongkong SAR, 12e, les suit de près. 

Avec une couverture record de 138 pays, ce rapport très complet fait autorité parmi les études de l’impact des TIC sur le processus de développement et la compétitivité des nations. Le Networked Readiness Index (NRI) présenté dans le rapport évalue dans quelle mesure les pays sont prêts à utiliser efficacement les TIC sous trois angles différents: le contexte général dans lequel s’inscrivent les TIC aux plans commercial, législatif et de l’infrastructure; la capacité des trois acteurs principaux – individus, entreprises et gouvernements – à utiliser les TIC et à en tirer parti et, enfin, leur utilisation effective des TIC à disposition.

Network Readiness Index 2010-2011 - Top TenPlacée sous le thème Transformations 2.0, cette édition, qui coïncide avec le 10e anniversaire du rapport, analyse les mutations engendrées par les TIC au cours des prochaines années, en particulier pour les individus, les entreprises et les gouvernements. Depuis la première édition, la quantité d’informations produites par la société numérique a augmenté à une cadence spectaculaire. Dans le but de mesurer les répercussions des TIC et de cette révolution de la diffusion des données, une nouvelle plateforme Internet est lancée pour marquer l’anniversaire du Rapport. Elle offre aux utilisateurs une série d’outils permettant d’analyser l’impact des technologies de l’information dans divers domaines socio-économiques. S’appuyant sur le système de base de données DevInfo et s’accompagnant d’un outil de visualisation des données conçu par l’agence de relations publiques RuderFinn.

«Les TIC, Internet en tête, ont profondément changé le monde, et tout indique que le rythme des transformations qu’elle engendrent vont s’accélérer, relève le professeur Soumitra Dutta, titulaire de la chaire Roland Berger «Business and Technology» à l’INSEAD et coéditeur du rapport. Alors que le Global Information Technology Report inaugure sa seconde décennie, nous espérons qu’il continuera de constituer, pour les responsables politiques et tous les décideurs du privé et du public, une référence et un outil précieux les aidant à gérer les défis et à saisir les chances liées à ces «transformations 2.0».

«L’innovation et les TIC se sont révélées d’une importance capitale pour le développement économique, générant d’innombrables bienfaits sociaux et économiques et permettant d’améliorer considérablement la vie de la population mondiale, souligne pour sa part Alan Marcus, Senior Director, Head of Information Technology and Telecommunications, World Economic Forum. Les pays qui intègrent pleinement les nouvelles technologies dans leurs stratégies de croissance jettent les bases d’une économie compétitive pour le futur.»

Le Global Information Technology Report est le fruit d’une collaboration entre le Centre for Global Competitiveness and Performance et de l’Industry Partnership Programme for Information Technology and Telecommunications Industries du World Economic Forumd’INSEAD, la prestigieuse école de commerce, en collaboration avec l’Industry Partnership Programme for Information Technology and Telecommunications Industries du Forum.

Le Networked Readiness Index (NRI) repose sur une combinaison de données issues de sources accessibles au public ainsi que sur les résultats de l’Executive Opinion Survey, une enquête annuelle réalisée par le World Economic Forum en collaboration avec son réseau d’instituts partenaires . Menée auprès de plus de 15 000 dirigeants d’entreprise, cette étude fournit des données précieuses sur de nombreux aspects qualitatifs essentiels pour évaluer le degré d’appropriation des TIC.

La présentation du classement du NRI s’accompagne d’une série d’articles rédigés par des universitaires et des experts des secteurs économiques, qui décryptent les «transformations 2.0», notamment l’économie Internet émergente, les communautés à créer autour des autoroutes numériques, les effets croissants des TIC dans la lutte contre la pauvreté, le phénomène «localisation 2.0» et le potentiel des services bancaires nomades dans les pays émergents. S’y ajoutent quatre études traitant d’expériences nationales ou régionales de l’application des TIC pour stimuler la compétitivité, conduites au Costa Rica et en Arabie saoudite, ainsi qu’au sein de l’Union européenne et aux Etats-Unis.

Le rapport présente un profil détaillé de 138 pays, donnant un aperçu du niveau de pénétration et d’utilisation des TIC dans chacune d’elles. Enfin, il continent lesdonnées relatives 71 indicateurs qui forment le NRI.

Les éditeurs du rapport sont Soumitra Dutta, professeur titulaire de la chaire Roland Berger «Business and Technolgoy» à l’INSEAD, en France, et Irene Mia, directrice et économiste senior, Centre for Global Competitiveness and Performance, World Economic Forum.

Global Information Technology Report 2010–2011

 

Note aux rédacteurs

Organisation internationale indépendante soucieuse d’améliorer l’état du monde, le World Economic Forum invite les leaders économiques, politiques, académiques et autres de la société à mettre au point des programmes d’action sectoriels, régionaux et mondiaux.

Fondation à but non lucratif créée en 1971, le Forum économique mondial, dont le siège est à Genève, en Suisse, ne défend aucun intérêt politique, partisan ou national (www.weforum.org).