Print Download PDF Embed

News Release

Rapport : l’ouverture des frontières et l’intégration des chaînes logistiques contribuent à la levée des obstacles au commerce mondial

English | German | Portuguese | 中文

Oliver Cann, Directeur associé, Pôle Communication, Tél. : +41 22 869 1406, e-mail : Oliver.Cann@weforum.org

  • Selon le récent rapport, les notions traditionnelles du commerce commencent à être éculées à l’heure où les chaînes mondiales de valeur ajoutée appellent de nouveaux instruments de mesure, de nouvelles politiques et de nouvelles formes de coopération.
  • L’Enabling Trade Index évalue (ETI) mesure la capacité de 132 économies mondiales à soutenir les échanges commerciaux.
  • Les économies asiatiques affichent de belles performances tandis que les États-Unis, la Chine et l’Inde reculent dans le classement.
  • Des informations complémentaires sur ce rapport sont disponibles à l’adresse http://www.weforum.org/getr

Genève, Suisse, le 23 mai 2012 Les économies d’Asie orientale ont enregistré des progrès sensibles dans leur capacité à soutenir les échanges commerciaux, tandis que les locomotives traditionnelles – Singapour et Hong Kong – conservent leurs places au sommet des classements mondiaux. Tel est le constat révélé par le Global Enabling Trade Report 2012 publié ce jour par le Forum économique mondial.

Le rapport, publié tous les deux ans, confirme également les bonnes performances des principales puissances économiques européennes, la Finlande et le Royaume-Uni progressant de six places dans le classement pour s’établir respectivement au 6e et 11e rang, tandis que l’Allemagne et la France demeurent stables, respectivement à la 13e et 20e place. Les autres grandes puissances économiques affichent des résultats en baisse : les États-Unis poursuivent leur recul et se retrouvent en 23e position ; même constat pour la Chine (56e) et l’Inde (100e). Dans le concert des économies émergentes, la Turquie (62e) et le Mexique (65e) demeurent stables, tandis que le Chili (14e), l’Arabie saoudite (27e) et l’Afrique du Sud (63e) se hissent dans le classement. Parmi les membres de l’ASEAN, la Thaïlande (57e), l’Indonésie (58e) et les Philippines (72e) améliorent également leur performance.

Au-delà du classement des nations en matière d’ouverture aux échanges commerciaux, le rapport constate que les notions traditionnelles du commerce sont de plus en plus éculées à l’heure où les chaînes mondiales de valeur ajoutée appellent de nouveaux outils de mesure, de nouvelles politiques et de nouvelles formes de coopération. Le rapport affirme par ailleurs que les facteurs sécurité, qualité et commerce peuvent se renforcer mutuellement grâce à des efforts visant à une meilleure intégrité des chaînes logistiques, même si les « écarts de connaissance » en matière d’identification des acheteurs demeurent un obstacle majeur.

« L’adoption de politiques facilitant les échanges commerciaux va devenir un enjeu de plus en plus crucial, non seulement dans le but de renforcer le développement des pays individuels, mais également afin de créer de la prospérité chez leurs partenaires commerciaux », déclare Robert Z. Lawrence, professeur de commerce et d’investissement titulaire de la chaire Albert L. Williams à la John F. Kennedy School of Government de l’université de Harvard. Robert Z. Lawrence est le conseiller scientifique et coauteur du rapport.

Ce rapport bisannuel mesure la capacité de 132 économies mondiales à soutenir le commerce international et met en lumière les secteurs où des mesures d’amélioration doivent être apportées en priorité. Outil de référence largement plébiscité, il aide les pays à intégrer les chaînes mondiales de valeur ajoutée, et les entreprises à orienter leurs décisions d’investissement.

« Ce rapport nous éclaire sur l’importance croissante d’une approche fondée sur les chaînes logistiques dans l’allégement des barrières commerciales, alliée à la préservation de la qualité, de la sécurité et de l’intégrité avec, en ligne de mire, la facilitation des échanges commerciaux », déclare Ronald Philip, responsable de la communauté Chaîne logistique et Transport au Forum économique mondial.

« Les résultats de 2012 démontrent que depuis son entrée en vigueur en 2010, l’Accord sur le commerce des marchandises de l’ASEAN (ATIGA) a facilité les échanges commerciaux », proclame Margareta Drzeniek Hanouz, économiste senior au sein du Réseau de la compétitivité mondiale. « Cette année, nous avons également décrit les principaux obstacles à l’activité import-export de chaque pays et relevé les fortes corrélations entre le succès à l’exportation et le succès à l’importation. »

Élément central du rapport, l’Enabling Trade Index mesure la capacité des institutions, des politiques des services à faciliter la libre circulation des biens par delà les frontières et jusqu’à leurs destinations finales. Cet instrument distingue quatre catégories : l’accès aux marchés, les administrations douanières, les infrastructures de transport et de communication, et l’environnement des affaires. Il s’appuie pour cela sur des données combinées issues de sources publiques ainsi que sur les résultats de l’Executive Opinion Survey, une enquête d’opinion annuelle de grande ampleur réalisée par le Forum économique mondial avec le concours de son réseau partenaire d’instituts de recherche et d’entreprises implantés dans les pays couverts par le rapport.

Ce rapport a été réalisé par l’Enabling Trade Programme, conçu par le Programme de partenariat industriel pour le secteur de la logistique et du transport au sein du Forum, et avec le concours de A.B. Volvo, A.P. Möller Maersk, Agility, Brightstar, Deutsche Post DHL, DNB Bank, FedEx Corporation, Panama Canal Authority, Stena, Swiss International Airlines, Transnet, UPS et Volkswagen, en étroite collaboration avec les partenaires données du projet : Global Express Association (GEA), l’Association du transport aérien international (IATA), le Centre du commerce international (CCI), l’Organisation mondiale des douanes (OMD), la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), la Banque mondiale et l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Notes aux rédacteurs en chef :

Le rapport est consultable à l’adresse suivante : www.weforum.org/getr
Les meilleures photos du Forum sont consultables sur Flickr : http://wef.ch/pix
Pour soutenir le Forum sur Facebook : http://wef.ch/facebook
Suivez le Forum sur Twitter sur http://wef.ch/twitter et http://wef.ch/livetweet #WEF
Le blog du Forum est consultable à l’adresse http://wef.ch/blog
Les prochains événements du Forum sont consultables à l’adresse http://wef.ch/events
Pour vous abonner aux communiqués du Forum, rendez-vous sur http://wef.ch/news

Gallery

Related Issues

International Trade Global Competitiveness Regional and Country Competitiveness Travel and Tourism Competitiveness