Les trois géants de la tech américaine - Amazon, Alphabet et Microsoft - viennent de publier des résultats en forte hausse, avec respectivement un chiffre d'affaires bondissant de 34 %, de 12 % et de 24 % sur le trimestre.

Si Microsoft est surtout porté par le succès du "cloud", le groupe de Jeff Bezos a - entre autres - tiré profit du rachat de la chaîne de supermarchés bio Whole Foods alors qu'Alphabet profite encore et toujours de ses revenus publicitaires. Depuis plusieurs années maintenant, le Big Five de la tech tente également de conquérir le marché de l'intelligence artificielle.

En effet, selon CB Insights, en six ans, une trentaine de start-ups travaillant sur l'intelligence artificielle ont été rachetées par les GAFAM afin de garder leur position de précurseurs dans le domaine. Avec 12 start-ups IA rachetées depuis 2012 - dont la française Moodstocks en 2016 - Google arrive en tête de ce palmarès, suivi d'Apple qui en totalise huit à ce jour.