Si vous êtes à la recherche d’un emploi, vous pensez peut-être que la première chose à faire est de rédiger votre CV. Avant internet, c’était le cas.Aujourd’hui, votre CV, c’est Google.

Ce qu’un employeur découvre en tapant votre nom sur Google l’aide à déterminer s’il vous embauche ou non. Vous devez donc le nettoyer de toutes ces informations avant que l’entreprise ne tombe dessus.

Il y a quatre choses que vous pouvez faire pour optimiser vos chances d’être embauché; vous pouvez modifier et ajouter des informations à votre CV qui remonte sur Google.

Pourquoi les employeurs rejettent des personnes en recherche d’emploi ?

Aux Etats-Unis, la majorité des employeurs (91%) a recherché les profils des demandeurs d’emploi sur les réseaux sociaux et plus de 69% des employeurs ont rejeté des candidats selon ce qu’ils y ont trouvé. Parmi les choses qui peuvent vous faire passer à côté d’un poste, on trouve la mauvaise grammaire ou des fautes d’orthographe sur les profils Facebook ou LinkedIn ; des indications mensongères sur votre CV ; de mauvais propos tenus au sujet de vos précédents employeurs ; toute manifestation de racisme, toute trace de préjudice causé à autrui ou d’opinions douteuses sur un sujet ou un autre ; les preuves d’abus d’alcool ou de consommation de drogue ; tout contenu inapproprié.

Cependant, on oublie souvent que cela marche dans les deux sens.
En effet, il arrive aussi souvent qu’un employeur propose un emploi à une personne justement parce qu’il a aimé ce que Google lui a montré de cette dernière. Ainsi, on peut également dresser une liste de ces choses qui peuvent vous être favorables sur Google : des preuves de créativité ou de professionnalisme ; une très bonne expression écrite sur internet ; une impression générale positive de votre personnalité ; un large éventail d’intérêts ; des signes de bonne entente et de bonne communication avec autrui.

4 manières d’améliorer votre CV en ligne

À présent, voici quatre conseils que vous pourrez appliquer afin d’améliorer votre CV sur Google en vue d’être embauché.

Nettoyez votre CV

Faites une liste des adjectifs que vous aimeriez que les employeurs aient en tête lorsqu’ils envisagent votre éventuelle embauche. Ensuite, lancez une recherche Google sur votre nom et voyez quels sont les résultats présentés par le moteur de recherche. Allez aussi sur les pages que vous avez sur des réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn, Twitter, Instagram, Pinterest ou YouTube et retirez tout ce que vous y avez posté – ou que d’autres personnes ont posté – qui va dans le sens contraire de l’impression que vous aimeriez donner.

Complétez votre CV

Sur des sites comme LinkedIn et Twitter, remplissez entièrement votre profil. Ne laissez aucun espace vide à moins d’en avoir une très bonne raison. Surtout, assurez-vous de garder le profil à jour. Rien ne vous fait paraître moins professionnel que d’avoir un profil visiblement dépassé.

Faites en sorte que votre profil LinkedIn se démarque vraiment lorsque les employeurs naviguent sur la plateforme. Voici quelques astuces.
La présence d’une photo est impérative. Des études ont montré que l’absence de photo sur un profil LinkedIn éloigne la plupart des employeurs. La probabilité que votre profil LinkedIn soit vu est multipliée par onze si vous y incluez une photo sur laquelle on voit votre visage et vos épaules, avec une bonne lumière, une tenue soignée et un sourire.

Dans la section Intitulé du Poste :

Si vous ne cherchez pas à changer de carrière mais que l’intitulé ne contient pas les mots qu’un employeur utiliserait pour le poste qu’il souhaite pourvoir, ajoutez un symbole slash et tapez l’intitulé qui lui correspond le mieux.

Si vous cherchez à vous reconvertir, après avoir indiqué votre intitulé de poste actuel, tapez le symbole slash et ajoutez le secteur dans lequel vous souhaitez trouver un emploi.

En décrivant vos expériences professionnelles passées, ne vous contentez pas de faire une liste de tâches ou d’actions. LinkedIn vous donne suffisamment d’espace pour raconter une histoire : faites-le donc ! Synthétisez vos accomplissements les plus importants dans votre emploi et racontez une histoire qui explique comment vous avez agit et quels en ont été les résultats. Faites une liste de vos compétences : vous augmentez la probabilité de visite de votre profil de 13 fois de cette manière.

Dans la section Sommaire, assurez-vous de citer tout ce qu’il vous semble bon d’indiquer pour vous mettre en avant dans votre domaine.

Dans la section Spécialités, notez tous les mots clés qui, selon vous, peuvent diriger un moteur de recherche vers vous trouver pour le poste auquel vous postulez.

Ajoutez des liens vers tout site web qui pourrait vous aider à vous distinguer, comme par exemple votre blog, si vous en avez un et qu’il est consacré à votre domaine d’expertise et votre compte Twitter, si nous n’y avez posté que des marques de votre expertise également.

Joignez un ou plusieurs groupes LinkedIn en rapport avec votre domaine. Identifiez régulièrement les conversations portant sur un sujet dont vous êtes expert. Il vous faut vous faire un nom et une réputation dans votre domaine.

Etendez la portée de votre CV

Il y a plusieurs façons d’étendre votre présence sur internet :

– les forums : les sites professionnels comme LinkedIn ont des forums ou des groupes, organisés par sujet. Portez votre attention sur le fil de ces groupes et forums, choisissez-en un ou deux en rapport avec votre secteur et vos intérêts et, après vous y être inscrit, exprimez-vous régulièrement lorsque vous avez quelque chose à dire afin de faire savoir que vous maîtrisez votre domaine

– les blogs : créez un blog si vous n’en avez pas déjà un et mettez-le à jour régulièrement. Si vous ne savez pas comment en faire un, il se trouve des sites utiles, comme Blogger.com, qui vous donnent des instructions détaillées.

Si vous en avez un mais qu’il manque de précision, commencez en un nouveau qui se concentrera sur votre spécialité.

– Twitter : l’avantage de Twitter est que cette plateforme utilise des hashtags et que Google indexe tous ces tags et tweets. Découvrez quels hastags les employeurs sont susceptibles de chercher lorsqu’ils veulent trouver une personne présentant vos qualifications et votre expérience.

Concentrez votre CV Google

Tout employé de département RH aura besoin de temps pour passer au crible tout ce qui apparaît sur vous lors d’une recherche Google. En concentrant les informations pertinentes vous concernant, vous leur rendez service.

Vous pouvez faire cela en réalisant un CV classique et en le postant sur internet (où Google le trouvera lors des recherches). S’il vous faut de l’aide pour faire ce CV, lancez la recherche Google “mots clés sur un CV en ligne” ou “exemples de CV” ou “comment faire un CV.” Cela débouchera sur des ressources gratuites, ainsi que sur des conseils.

Un dernier conseil : l’endroit où vous postez votre CV fait toute la différence. Si les employeurs publient leur offre d’emploi sur des job-boards comme Monster.com ou CareerBuilder.com, ils doivent en général parcourir 219 CV de chercheurs d’emplois répondant à leur annonce avant de trouver un profil à recevoir en entretien puis à embaucher. S’ils publient l’offre sur le portail de l’entreprise, ils n’ont généralement à parcourir que 33 CV.

Un chercheur d’emploi peut prendre l’initiative de postuler spontanément sans attendre qu’un poste se libère. En tapant le nom du poste souhaité dans un moteur de recherches, il devra ensuite envoyer son CV aux entreprises qui sont proposées en résultats. Il profitera ainsi du fait que les employeurs n’auront alors qu’à parcourir 32 candidatures avant de trouver une personne à embaucher.

Et pour un chercheur d’emploi qui a choisi l’entreprise dans laquelle il veut vraiment travailler et qu’il parvient à obtenir un relais d’un employé de cette entreprise, il profitera alors du fait que les employeurs n’auront que 10 candidats qui les précèdent avant de trouver chaussure à leur pied.