Selon l'enquête Demographia International Housing Abordability de 2017, Hong Kong détient, depuis sept ans, le titre de ville la plus chère au monde pour acheter une maison.

James Law, un architecte basé à Hong Kong, est persuadé que ses micro-maisons pourraient atténuer la crise du logement de la ville. Mais ses conceptions minuscules sont tout sauf typiques - des conduites d'eau équipées de toutes les commodités d'une maison moderne.

Law en dit plus au sujet de sa conception de «maison tube» ci-dessous.

Appelé l'OPod, les "maisons tubes" mesurent 9 mètres carrés. Pour la perspective, un garage standard d'une voiture est d'environ 18 mètres carrés.

Image: James Law Cybertecture

La société de Law, James Law Cybertecture, a fabriqué la maison tube décrite ci-dessous à partir d'une conduite d'eau d'un diamètre de 2,5 mètres.

Image: James Law Cybertecture

Elle comprend un canapé convertible, ainsi que des étagères, un mini-réfrigérateur, un four micro-ondes et une salle de bains avec douche.

Image: James Law Cybertecture

À l'heure actuelle, la maison est seulement au stade de prototype. Mais Law a déclaré qu'il prévoyait de commencer à vendre ces maisons bientôt - son équipe attend d'avoir la permission de la ville pour commencer la construction.

Chaque maison à tubes coûtera 15 000 $. Ce n'est pas bon marché, mais c'est beaucoup moins que le prix moyen d'une nouvelle maison à Hong Kong : 1,8 million de dollars pour 56 mètres carrés, selon une estimation.

Image: Financial times

Law voit ses maisons à tubes comme une solution temporaire à la pénurie de logements à Hong Kong. Les tubes pourraient s'empiler dans l'espace urbain inutilisé, comme les chantiers navals ...

Image: James Law Cybertecture

Entre les buildings...

Image: James Law Cybertecture

... ou même sous les autoroutes.

Image: James Law Cybertecture

Puisque les tuyaux pèsent près de 22 tonnes, ils n'ont pas besoin de boulons pour rester ensemble lorsqu'ils sont empilés. Law a déclaré que cela permettrait de maintenir les coûts d'installation bas.

Image: James Law Cybertecture

"A Hong Kong, beaucoup de gens vivent dans des conditions sordides ou dans des habitations séparées, car les loyers sont extrêmement élevés, et les logements sociaux inadéquats", a-t-il dit. "L'OPod est une alternative peu coûteuse."

Image: James Law Cybertecture