On peut être plus productif de deux façons : en travaillant plus, ou en travaillant mieux. J’ai fait mon choix.

Combien de fois êtes-vous arrivés au travail avec la volonté de faire tout ce qui était sur votre to-do list, pour être sans cesse distrait et finir la journée avec une liste plus longue encore ? Malgré toute votre bonne volonté, il peut être très difficile d’augmenter sa productivité si l’on ne parvient pas à bien organiser son temps. Ceci étant dit, on peut augmenter sa productivité de deux façons : en travaillant plus, ou en travaillant mieux. J’ai fait mon choix.

La journée de travail traditionnelle est en train de changer, et le classique 9h-17h n’est plus aussi répandu qu’avant. En tant que coach de carrière, j’ai conseillé de jeunes cadres qui travaillaient 12 à 15 heures par jour, et des jeunes entrepreneurs qui avaient toute la journée devant eux. Tous avaient du mal à organiser efficacement leur temps. De toutes les manières, vous devez savoir pourquoi et comment vous découpez les 24 heures dont vous disposez chaque jour.

Que vous soyez un free-lance qui cherche à poser ses limites ou un salarié contraint par des horaires stricts, essayez d’appliquer ces quatre conseils pour augmenter votre productivité et travailler plus intelligemment.

Attaquez-vous au plus difficile quand vous êtes le plus attentif. Les recherches scientifiques ont montré qu’aucun emploi du temps ne correspond à tout le monde. Trouvez ce qui correspond à votre horloge interne et travaillez à partir de ça. On a souvent le réflexe de mettre de côté les tâches les plus difficiles parce qu’on ne sent pas prêts à les réaliser. Mais elles ne seront jamais faites, dans ce cas, n’est-ce pas ? Donc, si vous êtes plutôt du matin, lancez-vous dans ce travail important après votre première tasse de café et débarrassez-vous-en. Ainsi, vous ne l’aurez pas en tête tout le reste de la journée, vous distrayant de vos autres tâches.

Prévoyez des plages pour la paperasse. Prenez-vous du temps pour répondre aux e-mails, passer des appels et d’autres tâches administratives, et n’y touchez plus en dehors de ces plages horaires fixes. Cela vous permet d’être proactif plutôt que réactif, et vous aurez moins de chances d’être arraché à votre travail. Les chercheurs ont montré qu’il faut en moyenne 26 minutespour récupérer son efficacité après une banale interruption. Si vous répondez à chaque e-mail quand vous le recevez, ou à chaque texto qui vous est adressé, vous ne serez jamais efficace.

Prenez des pauses régulièrement. Pour être toujours plein d’énergie et l’esprit dispos, insérez de courtes pauses tout au long de votre journée. La science a montré que travailler par intervalles de 90 minutesétait une bonne technique pour optimiser sa productivité. Essayez donc. Travaillez 90 minutes d’affilée, puis prenez une pause de 15 minutes. Si vous avez encore du mal à vous concentrer, diminuez cet intervalle à 60 ou 75 minutes. Pendant votre pause, prenez un café, promenez-vous, ou passez un coup de fil personnel. Faites quelque chose d’autre que votre travail pour redonner à votre esprit un peu d’énergie. Quand vous reprendrez le travail, votre gain en productivité compensera de loin ces 15 minutes que vous aurez passé au téléphone avec votre mère.

N’essayez pas d’être multitâche. Ça ne marche pas. « L’être humain ne peut pas être multitâche », a expliqué Earl K. Miller, professeur de neurosciences au Picower Institute for Learning and Memory au MIT (Institut Picower pour l’apprentissage et la mémoire). On s’illusionne soi-même si l’on croit être capable d’appeler nos collègues, préparer une présentation et manger un wrap en même temps. Concentrez-vous sur une chose à la fois, et vous la finirez bien plus vite. Alors seulement, passez à la tâche suivante (ce wrap, par exemple).

Certains jours, vous serez plus productif que d’autres, alors ne vous flagellez pas pour un mauvais jour. Au lieu de cela, choisissez où faire des efforts, et appliquez ces conseils. Une fois que vous aurez trouvé votre propre manière de travailler efficacement, vous serez étonné par la quantité de travail que vous pourrez abattre au bureau ou à l’extérieur.

Maintenant, je vous laisse pour prendre ma pause de 15 minutes. Vous devriez sûrement faire de même.